Van, le départ de l'elevage ? Comment organiser son premier trajet depuis chez l'eleveur

Voilà, le grand jour est arrivé. Vous allez chercher votre âne. Comment lui faire vivre ce premier voyage, le mieux possible ?

Différentes possibilités :

Vous assurez le transport vous-même

Vous avez préparez le van avec de la paille au sol et si possible un filet de foin pour le tranquilliser pendant la route. Vous avez prévu le plein de rondelles de carottes ou de pommes (ou les deux!!!) et ….le maxi plein de patience et de sérénité. Prévoir du temps devant vous et surtout, prenez votre temps. Blindez-vous au stress, aux remarques des personnes autours qui voudraient vous presser. C'est son premier voyage et c'est le plus important. Tout ce qui est imprimer dans sa tête de positif est autant de temps de gagner dans son éducation. Les mauvais souvenirs sont terriblement longs à effacer, alors si on arrive à les éviter dès le départ, ne nous en privons pas.

  • Pour faire monter un ânon dans un van, sans trop le traumatiser

Faites en sorte que le van soit aussi lumineux que possible et le moins fermé possible en ouvrant la petite porte à l'avant, en levant la bâche du dessus s'il y en a une.

Si on un autre âne habitué à monter, ou sa maman, le (la) faire monter en premier. Il (elle) redescendra après tranquillement.

L'encadrer, une personne N°1 tient une longue longe et se place dans le van, une personne N°2 derrière lui et deux personnes N°3 et 4 de chaque côté. La N°1 est juste là pour raccourcir la longe au fur et à mesure que l'ânon va avancer, en gardant une tension très légère mais sans tirer, elle lui montre aussi les carottes et les pommes. La N° 2 effectue des pressions successives sur la croupe de l'ânon pour le stimuler à avancer. Les N° 3 et 4 cadre la direction de l'ânon et l'empêche de partir sur les côtés. Et ça prend, le temps que ça prend !!!

Si vraiment, il faut accélérer le mouvement, alors deux personnes se tiennent de chaque côté à l'arrière de l'âne, ils s'empoignent solidement chacun par l'avant bras de l'autre, pour former une espèce de cuillère qu'ils passent sous les fesses de l'âne et hop, le soulève et le propulse dans le van, accueilli avec félicitations, grattouilles et friandises par la 3ème personne  qui garde la longe en traction légère, dans le van.

  • Petit âne est enfin monté, le trajet

Avant de démarrer et de faire la route, prenez le temps de rester un moment avec lui dans la remorque, lui parler, lui donner quelques rondelles de carottes. Le laisser s'habituer à cet habitacle barbare.

Demandez à quelqu'un de fermer la rampe, tout en restant avec lui à l'intérieur et sortez par la porte avant. Si vous avez un très court trajet à faire et que vous êtes allés le chercher à deux, restez avec lui dans le van et laissez conduire votre compagnon de voyage.

Conduisez TRES TRES TRES coulé, souple, hyper lentement, anticipez tous les freinages. D'ailleurs il est intéressant d'être un jour passager d'un van qui roule, on change sa perception de conduite après.

Suivant comment sont placées les barres de protections et d'attaches de votre van, mieux vaut le laisser libre surtout s'il voyage avec un autre âne qui lui, est par contre attaché. Si vous faites la route avec lui, tenez simplement la longe.

Si votre route est longue, faites des poses, vérifiez que tout va bien pour lui par l'ouverture arrière. Attention, s'il n'est pas attaché, n'ouvrez rien, il pourrait essayer de s'échapper !!! si vous devez ouvrir pour une urgence faites le avec précaution. Prenez soin de fermer la petite porte avant à clé, certains petits malins savent ouvrir les portes, il serait regrettable de perdre votre nouvel ami en route et de mettre ses jours en danger ains que ceux des autres usagers de la route.

Vous faites appel à un transporteur

Prenez le temps de lui poser toutes les questions qui vous préoccupent et sélectionnez le avec soin. Si, à la manière de vous répondre, vous ne sentez pas la personne, cherchez quelqu'un d'autre. Je le répète, ce premier trajet est très important.

L'éleveur vous le livre

Demandez lui, s'il le fait voyager avec sa maman ou un autre âne adulte pour le rassurer.

  • Vous êtes arrivés : le faire descendre du van

Vous êtes arrivés à la maison. Je peux m'imaginer que petit âne est attendu par le reste de la famille, des jeunes enfants éventuellement, ou des voisins impatients et que tout ce petit monde est bien impatient et excité. Alors s'il vous plait, demandez leurs de refréner leurs joies et de rester aussi calmes que possible et de rester observateurs. Les présentations se feront plus tard.

Il est temps de le sortir de sa « prison » roulante

S'il n'y a personne avec lui dans le remorque, ouvrez le portillon à l'avant, montez pour lui accrocher la longe et le rassurer. Faites ouvrir la rampe par deux personnes extérieures qui se placeront chacune d'un côté pour éviter qu'il n'essaye de passer à gauche ou à droite. Retenez le, il risque d'être très pressé de sortir, de vouloir sauter et finalement de se blesser. Accompagnez le dans la descente de la rampe en l'obligeant à descendre tranquillement puis amenez le à son enclos et sa cabane. Lâchez-le, restez avec lui juste à l'observer et laissez le parcourir et découvrir son nouvel environnement. Parlez lui d'une voix calme, posée, douce.

Pour des conseils plus détaillés sur son arrivée et comment bien l'accueillir, rendez vous sous la rubrique : Comment préparer son arrivée ?

J'essaye d'être aussi complète que possible dans mes explications. Si toutefois, il vous manque une information, je vous invite à venir poser votre question sur le forum d'Alm-Âne-Ach . Vous pouvez aussi me contacter directement par le formulaire « contact » en bas de ce site.Voilà, le grand jour est arrivé. Vous allez chercher votre âne. Comment lui faire vivre ce premier voyage, le mieux possible ?

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×