Alimentation de l'âne agé ou convalescent

Si les ânes sains et en bonne santé se contenteront parfaitement de l'alimentation de base, il peut y avoir des cas précis où il sera nécessaire d'apporter des compléments en plus de cette alimentation de base.

L'âne âgé

  • Peut avoir plus de mal à mâcher les longues tiges du foin et de la paille et à moins bien assimiler sa nourriture.
  • Il faudra bien sur lui faire vérifier les dents par un vétérinaire équin régulièrement.
  • Si l'on en a la possibilité, lui haché son fourrage. La paille d'orge est plus courte et plus tendre et la mieux adaptée mais pas toujours facile de trouver.
  • En complément on peut proposer du fourrage séché en petits blocs très friables. Toujours dans l'idée de favoriser l'apport de fibres plus que l'apport d'énergie, attention de bien sélectionner le produit et de préférer celui qui sera uniquement composé de paille, d'herbes séchées diverses et de luzerne sans rajout de céréales. (ex : Fibrissimo de chez Destrier ou Natural digest de Natural Equin )
  • Ces petits blocs de fourrage peuvent même être mouillés, voir même transformés en soupe pour un âne convalescent qui arriverait que difficilement à s'alimenter.

  

Le mélange de Natural équin, Natural Digest est moins riche en luzerne que Destrier et plus riche en fibre de paille.

Les compléments même d'entretien le plus « léger » pour chevaux contiennent des céréales riches en amidon qui sont proscrire totalement.

 

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×