Apprendre à un âne à garder ses distances

Des précisions sur une pratique venue du monde du cheval et contraire au fonctionnement de l'âne

Nous l'avons vu à mainte reprise l'âne est

  • Plus tactile que le cheval
  • Il a besoin de contact, de toucher avec sa bouche
  • De venir se coller contre nous comme il le fait avec ses congénères
  • Sa notion de bulle existe quand il nous considère comme un étranger
  • Mais une fois intégré comme membre honorifique du troupeau, sa bulle est réduite à son nez contre le nôtre, sa tête posée sur notre épaule.

Alors quand est-il du conseil systématiquement donné sur les forums, sites et autres supports d'informations pas toujours informés !

"Mettez une distance de respect entre lui et vous, imposer vous en maître" et ceci en prenant un stick et en faisant des vas et vient en rasant le sol devant son nez ..."

Pour un cheval

  • Cette technique , qui repose sur sa réponse par la fuite est « conforme » au fonctionnement de son espèce.
  • Dès le premier ou deuxième mouvement , sans chercher  à fléchir l'encolure pour regarder de plus près, le cheval aura sa décharge d’adrénaline de peur et recule.

Pour un âne

  • Cette mise à distance est contraire à son fonctionnement
  • Il va se sentir mis à l'écart, banni, puni, incompris
  • Incapable morphologiquement de voir ce qu'il se passe au niveau du vas et viens du stick au raz du sol devant son nez, il se trouve face à un stimuli incompréhensible et comme on l'a vu sous différences "cheval - âne" , il va bloquer, voir charger et prendra le temps pour comprendre le pourquoi du comment.
  • Pour arriver à la conclusion que cette action est parfaitement contraire à la bienséance dans un groupe d'ânes, vous avez toutes les chances d'aggraver une situation déjà tendue, ayant motivé ce genre de conseil.

Représentons nous les choses avec leur vision et leur position de quadrupèdes

  • Impossible de voir ce qu'il se passe ni devant son nez, ni sous l'encolure
  • Chaque œil voit ce qui se passe de son côté
  • La partie basse de l’œil voit en bas
  • La partie haute voit très bien de loin
  • Mais très mal de près. Ils sont un peu presbytes et donc voient flou tout ce qui est très proche de l'oeil

Le stick, il le voit apparaître en bas depuis nul part, puis à droite .... puis il le voit plus .... puis à gauche

Les autres sens

  • Ses vibrisses extrêmement sensitives lui permettent de sentir le mouvement
  • Son ouie tout autant développée, il entend le déplacement rapide du stick dans l'air
  • L'odorat il sent l'odeur de l'objet qui ne lui aura jamais été présenté comme amical et sans danger. Certainement même puisque le but est de le chasser de lui faire peur, quelle idée de le lui présenter comme un objet auquel on peut se fier

Les conséquences et le résultat final

  • Il se retrouve donc avec un truc non identifié qu'il ressent sans pouvoir le voir vraiment ce qui commence sérieusement à l'aggacer
  • Il va selon son fonctionnement face à un stimuli inconnu, bloquer, réfléchir et décider s'il va, ou non charger et attaquer

Il peut aussi essayer de voir quand même de plus prêt à quoi il a à faire

  • Il va fléchir la tête, en tournant son encolure pour essayer de voir des deux yeux
  • Et essayer au passage de chopper l'objet avec sa bouche.
  • De plus en plus ennervé par l'objet qui continue de s'agiter
  • Il va se trouver de plus en plus frustré de ne pas avoir réussi à le chopper du premier coup.
  • Va vous envoyer des coups de tête de plus en plus violents
  • Plutôt que de chopper votre stick, badine, il va plutôt s'en prendre à la main qui tient la badine plus visible pour lui
  • Ou à vos jambes dans l'idée de vous faire reculer, VOUS !!!

Et là, vous avez tout gagné 

  • Vous venez de lui apprendre qu'il a le pouvoir de vous faire peur
  • Que telle une proie, vous prenez la fuite
  • Vous perdez toute crédibilité à ses yeux
  • Vous n'êtes même pas digne d'être des siens

Comment voudriez-vous qu'il accorde sa confiance à un humain qui prend la fuite devant un adversaire ???

Un âne de bonne composition peut choisir de reculer malgré tout

  • Mais c'est un âne qui restera toujours méfiant de vos actions et préfèrera vérifier si sa solution n'est pas meilleure que la vôtre.

Il peut aussi simplement bloquer et rester campé sur ses pieds (inertie devant un danger)

  • Vous aller alors insister et augmenter la pression 
  • Et vous aller renforcer son attitude et lui donner 1000 fois raisons que son choix était juste
  • Et vous vous retrouvez avec un âne qui bloque systématiquement dès que vous êtes incohérent pour lui

Il peut tester et alterner ces options

  • Un jour il va bloquer
  • Le lendemain il va reculer et là vous vous dites : yessss, il a compris
  • Mais non, c'était un test ... et le lendemain encore, il vous choppe la main parce que les jours précédents lui ont permis de vous observer et de repérer votre vulnérabilité et le moment le plus propice dans votre mouvement pour attraper votre main ou la badine.
  • 

Pour vous mettre vous en sécurité si vous avez peur de la promiscuité avec un âne

Dans le même fonctionnement que lui

  • Restez statique
  • Faites lui face
  • Tendez vous bras vers l'avant
  • Et dites STOP, d'une voix sûre et grâve (les sons aigus sont enregistrés comme cris de détresse donc de peur), rapide, forte mais sans crier.
  • Si jamais il ne stoppait pas, écarter vous juste ce qu'il faut de sa route et faites lui face à nouveau. Ne lui tourner pas le dos.
  • Et surtout, surtout, pensez à le féliciter, le récompenser quand il a stopper à la distance indiquée
  • Prenez sa grosse tête dans vos bras, sans avoir peur, c'est pas envahissant de la part d'un âne, c'est normal dans ses codes amicaux

Et dites vous qu'il y a de fortes chances qu'il soit en train de vous tester, alors soyez à la hauteur tout de suite. C'est du temps de gagné pour la suite

Le fait de stopper à bonne distance , est différent de l'action reculer

  • La mise à distance "cheval" vise donc à faire reculer le cheval sous effet de la peur
  • Avec un âne, la mise à distance vise à lui apprendre quand s'arrêter à temps
  • Un jour vous allez lui apprendre l'action de reculer et comme pour tout apprentissage avec un âne, cela se passe dans le renforcement positif
  • Vous aurez donc besoin de sa participation
  • S'il a un jour enregistré, associé cette action avec un punition, un comportement injustifié, vous allez galérer pour lui faire comprendre ce que vous attendez de lui

 Bien connaître le fonctionnement d'une espèce, c'est l'assurance de faire le moins d'erreurs possible.

Les écouter et leur montrer que l'on tient compte de leurs messages, c'est nous assurer de leur participation et de leur complicité.

Ils ont une indulgence énorme pour nos erreurs et quand nous sommes capables de leur faire comprendre que nous sommes prêts à nous en excuser et à revenir en arrière pour adopter une méthode plus en adéquation avec leur indentité, ils nous ouvrent les portes de leur monde, le partenariat peut commencer

 Article écrit en collaboration avec Kénobi

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×