Prise sur le dos d'un âne

Comme je l'explique dans « Apprentissage », il est essentiel

  • De valider
  • De renforcer
  • De récompenser

Un comportement  adéquat, Une action réussie 

C'est la meilleure manière de lui signifier nos règles, de lui apprendre ce que l'on attend de lui, de se montrer rassurant et éducateur.

Cependant, au cours de tout processus éducatif, il est parfois nécessaire de se fâcher !!! 

Comment nous fâchons nous habituellement et quelles en sont les conséquences ?

  • Trop souvent notre première réaction sera de taper.

Que la claque, la tape, la pitchinette soit forte ou pas, avec la main ou une cravache, nous l'avons déjà vu plusieurs fois, taper est la plus mauvaise manière de gronder un âne.

  • C'est mettre en place un sentiment de crainte à notre égard contre lequel il va se défendre.
  • La confiance s'éteint petit à petit
  • Et la violence risque de prendre le dessus et l'on va tout droit dans la direction opposée à celle souhaitée.

J'entends alors souvent : « Oui mais entre eux, ils se tapent »

Et bien si on a la chance de pouvoir observer un troupeau d'ânes, on constate

  • Qu'ils ne se tapent en fait, que très rarement
  • Et que surtout ils ont le loisir d'éviter le coup.
  • En effet, ils s'avertissent avant par un certain nombres de signes, qu'ils ont en principe la sagesse de prendre en compte.                                      Ruer a une autre signification pour eux qui n'est pas dans le registre éducatif.

Mais alors, de quelle manière allons nous être le plus efficace pour lui signifier notre mécontentement tout en restant rassurant ?

Comment un âne, remet-il, un autre âne à sa place

Codes asins

  • L'ânesse est la première à enseigner à son petit, qu'il va trop loin, qu'il doit arrêter d'essayer de la mordre ou de lui sauter dessus et que ce qu'il est en train de faire, est une bêtise. Et elle le fait d'une manière très simple.
  • Elle saisit  doucement mais fermement  un point précis du dos de son petit avec sa bouche, juste en dessous des épaules sur la colonne.
  • Le petit plie, courbe l'échine et sait que sa maman est fâchée.
  • Ensuite, selon la gravité de la faute, elle le pousse, l'écarte d'elle.
Dans la même idée que nous envoyons un enfant se calmer dans sa chambre; dans un groupe, la punition ultime la plus efficace, est l'exclusion momentanée, parfois même définitive du groupe.

  

Explications en images

 

La partie foncée sous mon pouce correspond à la pointe des épaules.

Ma main ouverte mesure environ 20 cm.

Le point se situe sous mon petit doigt environ, parfois un peu plus bas ou un peu plus haut.

 

Souvent en passant simplement la main le long de la colonne au cours d'un câlin, l'âne courbe le dos.

C'est exactement à cet endroit là qu'il faudra le saisir si l'on a besoin de lui apprendre notre mécontentement.

 

Il suffit de saisir les poils et de serrer, comme on essorerait une éponge ou on presserait un citron.  Aucun besoin de force et aucune intention de faire mal.

Normalement tous les ânes reconnaissent cette manière de faire enseignée par leur maman, comme étant une injonction à stopper l'action en cours. La limite est mise

 

 

 

 L'âne courbe le dos et m'indique par la position de ses oreilles et sa mimique, qu'il me reconnaît mon autorité.

En général même, il s'écarte de lui-même. Si ce n'est pas le cas, on peut le chasser ou s'écarter nous même et l'ignorer un moment. C'est ensuite à nous, au bout de quelques minutes, de prendre l'initiative de renouer le contact.

Quand on a été obligé de se fâcher

  • De punir un âne pour lui apprendre que son comportement était inadéquat
  • Il est important de lui montrer ce que l'on attendait de lui, à la place.

Une fois la punition levée

  • Nous sommes allés le rechercher
  • Et nous allons nous efforcer de lui faire faire quelque chose qu'il connaît et réalise toujours avec succès.
  •  Ainsi nous pourrons le féliciter, conclure sur un souvenir positif.

Il comprend très vite la différence entre

  • "Mon comportement est faux, je me fais écarter... je me retrouve tout seul
  • Et "Mon comportement est juste", j'ai une récompense et des câlins

 

Punir, gronder, sans expliquer le bon comportement à mettre à la place

  • N'apporte rien à une éducation réussie.

Poser des limites claires de ce qui ce fait et de ce qui ne se fait pas

  • Nous donne naturellement la place de la personne rassurante
  • Sur laquelle il pourra compter quoiqu'il arrive. 
  • La place du meneur, du chef de groupe, de celui qui pose les règles et les fait respecter.

En balade ou dans n'importe quelle situation inattendue, il viendra se placer derrière nous pour chercher protection et va nous laisser gerer au mieux de ses intérêts. Autrement nous nous retrouvons avec des zouaves au bout d'une longe, prêts à nous embarquer dans l'idée de s'écarter à la moindre alerte de dangers, n'ayant personne sur qui s'appuyer.

 

Quand utiliser la prise sur le dos

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×