Aborder un âne

Aborder un âne - les incohérences de notre langage corporel

Comment les animaux se comprennent.

  • Les ânes ont entre eux un langage leur permettant de se comprendre.
  • Ce langage est bien sûr essentiellement fait d'attitudes corporelles
  • Direction et positionnement du regard sur l'autre
  • Déplacement du corps dans l'espace
  • Notion de bulle de sécurité équivalente à l'étirement de leurs membres à 360° de tous les côtés
  • Orientation des oreilles
  • Manière de respirer pour s'impregner des messages envoyés par les odeurs des leurs ou des autres espèces ou de l'environnement

Comment les humains se comprennent

Principalement par le langage mais :

  • Il existe aussi bon nombre d'indicateurs corporels
  • Sauf que habitués à nous fier à notre langage et à la signification des mots, nous n'accordons que peu d'attention à toutes ces indications. Et c'est bien dommage.
  • En effet chacun de nous a SA propre définition d'un mot, définition qui diffère souvent de celle de son voisin pour le même mot, en fonction de son vécu, de ses ressentis.
  • Source de tant de disputes et de tant d'incompréhension entre gens pourtant de la même espèce

Le langage corporel étant essentiellement généré par notre système parasympathique sur lequel nous n'avons pas de contrôle conscient ou alors avec un travail de prise de conscience très averti. 

Ce  langage corporel est donc très similaire d'un individu à l'autre, très universel

  • Coloration de la peau
  • Accélération de la respiration ou au contraire son ralentissement
  • Respiration haute par les poumons
  • Respiration ventrale
  • Tous les micro gestes, comme se toucher les cheveux, se gratter le nez ou la tête
  • Croiser – décroiser les jambes
  • S'écarter d'un interlocuteur qui entre de trop dans notre bulle
  • Ou au contraire se synchroniser à ses mouvements pour mieux entrer dans la communication
  • Changement de timbre de voix
  • Etc … liste non exhaustive
Être conscients et observateurs de tout ce langage corporel est un gage de meilleure communication inter humains déjà et inter espèces.

Les erreurs que nous faisons sans le savoir.

Que fait un équidé qui veut impressionner un congénère. Démontrer à un rival, qu'il est suppérieur à lui

  • Il va se cabrer
  • Se dresser sur ses deux postérieurs
  • Et taper des antérieurs dans l'air

Que faisons nous en général quand nous abordons un âne ?

  • Nous entrons dans son parc face à lui
  • Campé bien droit debout sur nos deux pieds
Notre statique, droite debout à la verticale sur nos deux pieds, est en soit une provocation, un défit lancé à pratiquement tous les animaux dont la statique est à l'horizontale.
  • C'est totalement antagoniste et donc incohérent dans le langage de l'âne
  •  Nous nous avançons en conquérant, en ennemi, plutôt qu'en personne voulant intimer la confiance.

 

Notre intention est bien sur amicale, avec comme but de leur faire un câlin. Mais eux nous reconnaissent dans leur langage, leur code, comme une menace.

La notion de bulle

  • En tant qu'humain, nous avons tous un espace  à 360°  autour de nous, dans lequel seul nos intimes peuvent s'immiscer.
  • Toute personne étrangère va rester à bonne distance pour nous parler.

Qui d'entre vous, n'a pas un jour reculé alors que la personne qui vous parlait, continuait de se rapprocher jusqu'à être sous votre nez ?

  • Chaque individu a son propre périmètre de sécurité, de confort, plus ou moins étendu selon ses perceptions, ses protections face au monde
  • Toute intrusion dans ce périmètre, appelle une réaction de protection ou/et de défense selon l'attitude de l'intervenant.

 

Chez les ânes, la notion de bulle est également présente

Leur périmètre est :

  • A 360° également
  • D'un rayon d'environ la longueur de leurs membres étirés

Ils se protègent

  • En élançant leurs membres dans votre direction : ruade
  • En chargeant antérieurs lancés en avant et tapant
  • En se cabrant pour agrandir leur bulle en hauteur
  • Ou dans un premier temps simplement en s'éloignant 
  • En effet, un individu normalement éduqué devrait avoir compris le message sans autre explication plus musclée.

Encore une erreur inconsciente de notre part

Bras tendus en avant

  • Notre envie de les toucher est  très très forte.
  • Nous projetons sur nos animaux beaucoup de nos besoins affectifs et les toucher les carresser est pour nous, très important.

En plus d'être arrivé en conquérant imposant face à eux, voilà qu'en plus maintenant nous tendons nos bras en avant dans leur direction

  • En humain cela veut dire vient vers moi, je veux te faire un câlin
  • En âne cela veut dire, tu es dans ma bulle, STOP, recule, part, tu m'envahis
Bras en avant, là encore nous sommes totalement incohérents pour eux.
  • Quand par hasard, l'animal peu farouche que l'on a en face de soi, est resté vers nous plein d'indulgence et de curiosité
  • Nous en rajoutons une couche, en leur plaquant notre main sur le chanfrein, partie plate entre les deux yeux.

Juste pour vous représenter l'impression que cela fait

  • Demander à un ami de vous aborder en vous mettant la main bien à plat entre vos deux yeux !!!
  • Vous n'y voyez juste plus rien et c'est vraiment quelque chose de très désagréable et d'inquiétant.

Comment faire pour les aborder correctement

  • En réduisant au maximum notre statique verticale
  • S'accroupir, réduire sa hauteur en marchant le plus bas possible
  • S'assoir dans le pré
  • Se retirer en arrière dès qu'ils font mine de s'éloigner
  • Les laisser approcher plutôt que de chercher à aller vers eux
  • Garder ses mains le plus proche de notre corps sans chercher à les tendre vers eux

Etre au plus proche de leur code de langage amicale :

  • Avancer notre tête, notre visage vers leurs naseaux
  • Les laisser venir sentir notre respiration
  • Quand ils sont assez proches de notre main, suffisamment pour que nous puissions les toucher sans avoir besoin de faire un mouvement d'écartement trop important,nous pouvons alors leur faire une gratouille sur l'encolure à la hauteur du bas de l'épaule. Endroit qu'ils affectionnent entre eux quand ils se font des grattes grattes réciproques.

De la bulle intime à la notion de territoire

  • Toujours par souci de survie, l'âne protège son territoire.
  • Tout comme vous protégez les vôtres, que vous avez un chien de garde dans votre jardin pour empêcher toute intrusion intempestive chez vous.

Imaginez votre réaction si un inconnu pénétre dans votre propriété sans y être invité, sans s'annoncer ?

  • Le terrain que vous avez réservé à votre âne fait partie de votre domaine, certes
  • Mais pour lui, c'est SON territoire et tant que vous n'avez pas instauré une relation de confiance, vous n'y êtes pas invité.

C'est à vous de lui montrer votre savoir vivre

  • De vous présenter à lui
  • Et de lui apporter les preuves de vos intentions amicales à son égard.
Si vous entrez brusquement   sans présentation, avec tous vos messages corporels humains abordés ci-dessus, vous avez toutes les chances de vous faire charger.

 

Prenez le temps de vous présenter en lui parlant depuis l'éxtérieur de son pré, avant d'y pénétrer

  • Certes il ne va pas comprendre vos mots
  • Mais votre attitude corporel va épouser votre langage
  • Et envoyer un message corporel correct sans même que vous en soyez conscients.
  • Prenez tout le temps nécessaire
  • Ca peut-être une minute pour les plus confiants
  • Ca peut prendre une journée
  • Ou bien plus

Chaque individu est différent

  • Observez le
  • Ecoutez ce qu'il vous dit
  • Reconnaissez ses peurs
  • Et réfléchissez à vos erreurs possibles de comportement qui les ont engendrées.
Ses réactions sont LES réponses à VOS comportements

 

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×