Faire donner ses pieds à un âne

Comment apprendre à son âne, à donner ses pieds

Avant de commencer mes explications 

  • J'aimerais préciser que comme d'habitude je décompose à l'extrême jusqu'à la caricature le déroulement des opérations, mais je vous assure, jouez le jeu
  • Vous serez étonnés de constater le temps que vous allez gagner par la suite.
  • Chaque animal a son vécu, certains seront très confiants tout de suite et les étapes seront très vites acquises, d'autres auront besoin de temps, donnez le leur.

Vous venez d'accueillir votre âne, vous avez lu que pour bien vous en occuper, il faut lui curer les pieds tous les jours. Et sans vraiment réfléchir à ce que cela implique, vous tentez de lui prendre les pieds, armé de vos outils de curage …

Très rapidement cela tourne au rodéo et aux rapports de force !

Mais alors, comment faire ?

Vos outils 

  •  un sac plein de petites rondelles de carottes (ça permet l'illusion d'en donner plus)
  • une tête remplie de patience
  • une volonté de laisser le temps au temps et de prendre TOUT son temps

Avant de curer les pieds d'un âne

  • Nous allons commencer par lui apprendre à donner ses pieds de lui-même.
  • Prendre ce temps est un gain en confort pour vous et votre âne.

Votre futur maréchal ferrant vous en sera aussi très reconnaissant. Encore une fois, tout passe par la mise en confiance et notre volonté de nous monter RASSURANTS.

Comment l'âne ressent il le fait d'être attaché, le pied bloqué ?

  • Imaginez, un de vos pieds solidement enserré et retenu par une main, sans possibilité de fuite
  • Imaginez qu'on vous le grattouille, tapote avec des outils bizarres, des chocs qui vous inquiète sans pouvoir voir ce qui se passe.
  • Imaginez vous, attaché à une barrière ce qui double votre impossibilité de fuite …
C'est le mettre dans une position de stress qui lui bloque toute possibilité d'évitement, dans la nature ce serait mettre en danger sa survie. Il est coincé , et va réactionnellement se défendre !!!

Nous allons tout d'abord lui montrer

  • Qu'il peut donner son pied sans pour autant être bloqué
  • Que nous pouvons le tenir SANS qu'il se passe quoi que ce soit !
  • L'amener à le donner et le lui rendre dans la même seconde.

Ca prendra le temps que ça doit prendre, mais c'est vraiment essentiel. Et oublier les prescriptions des bouquins, 15 jours ou même plus sans curage de pieds est loin d'être dramatique. Prenez le temps de le mettre en confiance, c'est des années de confort pour vous, pour lui et pour votre maréchal ferrant.

Les différentes étapes

1ère étape

 Les 1er jours (durée indéterminée en fonction de chacun)

  • Tous les jours en allant le trouver, et pour autant qu'il vienne vers vous spontanément et que les câlins soient chose aisée, vous allez lui caresser l'encolure, le long du dos, descendre sur la croupe et petit à petit le long des jambes postérieures, revenir vers l'encolure et tout en le grattouillant descendre le long des antérieurs.
  • Juste des caresses RIEN d'autre !
  • Bien écouter, observer, sentir ses réactions. Si vous notez une réaction de retenue, alors vous revenez à l'endroit confortable pour lui, encolure, croupe, grattouilles à la base de la queue.
  • Une fois qu'il est revenu a un état de décontraction, vous pouvez redescendre le long d'une jambe, doucement en faisant bien attention de vous arrêtez juste avant le point de non retour … et récompense, une petite rondelle de carotte :  « ouiiiiiiiiiiiii, bravo c'est bien »

Pensez à toujours lui parler d'une voix sûre et rassurante. Même si cela vous semble ridicule, expliquez lui ce que vous faites ou allez lui faire et pourquoi vous le faites.

Il se laisse maintenant caresser sur toute la longueur de ses jambes jusqu'aux pieds en toute confiance, nous pouvons passer à l'étape suivante.

2ème étape

  • En arrivant sur la couronne, vous allez exercer une pression, lui enserrer le pied COMME SI vous vouliez le lui prendre.
  • Vous allez lui grattouiller en dessous du boulet, action qui entraine souvent un levé de pied
  • Si par miracle, il lève son pied …. soyez prêt !!! à juste le prendre en main avec un : « Donne le pied » ... »OUIIIIIIIIIIIIiiiiiiiiiiii c'est bien » et tout de suite une rondelle de carotte et REPOSEZ le
  • Essayer avec un autre pied ou le même une deuxième fois. S'il le redonne, même procédure que ci-dessus. Si rien ne se passe, c'est pas grave. Plus tard dans la journée vous recommencerez.
  • Quand il les donnera plus rapidement, plus facilement, vous gardez le pied quelques secondes de plus en main, attentif à le reposer JUSTE avant le moment où il essayerait de vous l'arracher des mains.
  • Et ainsi de suite, les jours suivants.
Carottes, carottes, carottes … il sera grand temps de baisser les récompenses nourritures quand votre âne sera éduquer, pour l'instant soyez généreux !

3ème étape

  • Il donne de plus en plus souvent ses pieds spontanément
  • Il a compris que chaque fois qu'il donne un pied, il a une rondelle de carotte et qu'il peut en toute liberté vous le donner et repartir dès que vous le reposer. Rien de grave ne lui arrive.

Toujours en totale liberté dans son pré, ou dans son box, vous allez maintenant lui présenter les outils de « torture »

Comme vous l'avez fait pour le licol, la longe

  • Il a besoin de les sentir, de se les approprier.
  • Vous allez lui passer le cure pied, la râpe, la brosse à sabot sur son encolure, sur son dos  jusqu'à ce qu'il soit totalement confiant dans ces objets.
  • Il a le choix de partir, s'il prend cette option, poser les objets par terre et laisser lui le temps de revenir les sentir.
  • Vous pouvez aussi les lui poser à côté de son foin, ils entreront naturellement dans son environnement et donc seront assimilés comme non dangereux.

Dès que c'est acquis

  • Vous pouvez au moment où il va vous donner son pied, le lui grattouiller avec le cure pied.
  • Attention, pas dans le but de vraiment lui nettoyer le pied, juste un grattouillement léger pour lui expliquer à quoi sert l'engin....et rondelles de carotte « ouiiiiiiiiiii c'est bien »

4ème étape

Pour lui soigner correctement les pieds, nous allons devoir le mettre à l'attache. Il est donc impératif que cette étape soit travaillée séparément toujours dans le but de le rassurer au maximum.

Je vous renvoie donc aux rubriques 

5ème étape

Les deux éléments inquiétants de la prise de pied, sont maintenant démystifiés

  • Il est confiant quand vous lui prenez le pied 
  • Il est confiant  à l'attache avec son filet à foin.

Les deux choses étant encore séparées.

Avant de lui sautez dessus avec vos outils

Donnez lui deux trois jours, pour consolider ce qu'il sait déjà faire en liberté mais cette fois-ci à l'attache

  • Revenez aux premières étapes, caresses encolure, dos, croupe et le long des jambes.
  • Il va donner son pied puisqu'il sait le faire, félicitation, rondelles de carottes
  • Et vous reposez le pied.
  • Selon ses réactions, vous vérifiez un pied ou deux ou les quatre. Mais sans forcer.
Le principe est d'instaurer la même confiance entre vous et lui, qu'en liberté dans son pré. N'oubliez pas, vous venez de lui rajouter un nouvel obstacle à sa fuite, l'attache. Il a besoin de savoir qu'il est en totale sécurité avec ce que vous allez lui faire !

 

 Voilà, il a compris, vous donne ses quatre pieds à l'attache

  • Vous allez pouvoir lui en curer UN.
  • Et puis demain UN autre. Et après demain LE 3ème. Et encore le lendemain LE 4ème.
  • Et quand, le fait de lui curer UN pied est juste facile, vous allez en curer DEUX dans le même jour, puis trois, puis les quatre !

Il sait donner ses pieds mais refuse de se laisser faire.

  • Soit il vous teste
  • Soit en lui touchant le pied vous avez ravivé une douleur

Première chose avant de vous fâcher, écarter la possibilité d'une blessure ou d'une douleur, sauf que.... comme il se ne laisse pas faire, la chose n'est pas aisée.

L'antérieur est plus facile à vérifier

Commencer donc par là.

  • S'il se laisse tomber contre vous, c'est votre positionnement qui est mauvais.
  • Ecartez vous légèrement sur le côté.

Le postérieur étant le pied à ruades

Il faut impérativement vous positionner pour l'empêcher de prendre l'amplitude nécessaire à la frappe.

  • Vous êtes à hauteur de sa croupe, son pied légèrement écarté sur le côté et ramené en direction de son ventre.
  • Plus vous vous éloignez de ses fesses, plus il pourra prendre son élan pour vous l'arracher des mains et vous balancez un coup de pied dans la foulée.
  • Il commence à faire l'idiot, anticiper un maximum (signe avant coureur principale, battage de queue)
  • Ramenez son pied sous son ventre et maintenez le fermement tout en lui parlant calmement
  • Il va relâcher le pied à un moment ou un autre, dès qu'il relâche « OUIIIIIIIIIIII c'est bien ». Vous recommencez à essayer de le lui curer, il recommence, vous recommencez aussi …. SANS lâcher.

Petite démonstration en vidéo

Il arrive quand même à vous l'arracher des mains

Douleur ou test, c'est NON.

  • Vous pouvez vous fâcher avec une bonne prise sur le dos
  • Bien sur le rassurer très rapidement derrière en le mettant en position de réussite pour pouvoir le féliciter
  • Et reprendre le pied que vous étiez en train de faire.
  • S'il y a vraiment un problème au pied, faites vous aidez par une personne en qui l'âne a confiance, qui se place à sa tête, lui fait des grattouilles et distribue des rondelles de carottes quand il se tient tranquille.
Attention, dès qu'il fait l'andouille, on le ramène au calme avant de redonner une récompense, sinon vous allez renforcer le comportement non souhaité !

 

Voilà, vous êtes armés pour lui faire les quatre pieds dans la paix et la sérénité. Si toutefois, j'ai oublié une précision et qu'il vous reste une ou deux questions, je vous attends avec plaisir sur le forum d'Alm-Âne-Ach.

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×