Mordre, il veut mordre

Voilà, une question qui revient sans cesse sur les forums d'ânes ou dans mes contacts directs avec de nouveaux propriétaires d'ânes.

Il est important de connaître le comportement des ânes, à quoi correspond leurs manières de faire, que signifient leurs codes pour pouvoir les entendre, les comprendre, les respecter en tant qu'ânes et en retour, savoir les éduquer, leur expliquer ce que nous attendons d'eux, dans leur langage.

Imaginons que nous arrivons sur un continent inconnu. Nous nous retrouvons en face d'individus différents, dont le vocabulaire nous est étrangé, dont la manière de se comporter est étonnante parce que totalement autre que la nôtre. Nous allons d'abord observer à quoi correspond tel son ou tel geste, puis essayer de les appliquer pour nous faire comprendre de ce peuple. Imaginez que vous allez à leur rencontre et que vous vous penchez vers eux pour leur faire un bisou, signe amicale pour vous et que vous vous retrouviez en face d'une personne qui se met en colère et vous renvoie une claque ?!?!?! Quel ne sera pas votre surprise et votre tristesse. En tant qu'humain nous avons la possibilité d'analyser un comportement différent du nôtre, de nous remettre en question et de chercher, comment faire autrement. L'animal N'a PAS cette capacité. C'est donc à nous de nous mettre à sa portée et non l'inverse.

Ce que nous prenons pour une envie de mordre de notre âne, est en fait, sa manière de venir nous dire bonjour, nous faire un câlin.

Deux notions importantes à connaitre.

1.L'âne est un animal très tactile, très sensitif. Comment pourrait-il nous toucher autrement qu'avec sa bouche ?

Quelque part ça correspond à la phase humaine des petits enfants qui mettent tout à la bouche pour découvrir le goût, la texture, le contact, etc......

2. Chez l'équidé, le fait de se faire des gratouilles avec la bouche, les dents est un signe d'affection et d'amitié. Bien sur, entre eux, ils mesurent la force qu'ils y mettent compte tenu de leurs poils et de leur morphologie. Ils s'apprennent entre eux, quelle force ils peuvent appliquer, se disent dans leur langage quand cela dépasse l'agréable. Il est clair que cette même attention reportée sur notre peau, même au travers de nos habits, ne nous apporte pas la même satifaction de bien-être qu'entre eux  !

3. Selon les circonstances, c'est aussi un appel au jeu. Entre eux, ils ont pour habitudes de venir se chopper le bas de jambes, de se titiller de la bouche : "Allez, dis, tu viens jouer avec moi ???"  De venir nous attraper la veste, les habits comme un petit enfant qui cherche à attirer l'attention de l'adulte concentré sur autre chose.

A partir de ces deux notions :

Gronder ou punir un âne qui est en train de simplement vouloir découvrir nos mains, nos habits ou nous proposer un câlin est totalement incompréhensible et incohérent pour lui. Lui donner une tape (comme trop souvent conseillé dans les livres ou sur les forums), sera vécu par l'âne comme une grande injustice et nous nous exposons gravement à perdre sa confiance. L'âne a une notion importante de l'injustice et une réprimande au mauvais moment peut entraîner des catastrophes.

C'est un peu comme si vous vous avancez pour faire un bisou à une personne et que celle-ci vous envoie une claque, imaginez votre réaction.

Le gronder ou le taper, est donc la meilleure manière d'aggraver les choses et de le rendre mordeur, ce qu'il n'est pas pour l'instant.

Si c'est un âne récupéré qui a malheureusement subi cette injustice de la part d' humains mal informés, la rééducation suit la même procédure que ci-dessous, mais prendra juste plus de temps.

Je vous donne rendez-vous dans la section éducation "Mordre"  pour lui apprendre à devenir un âne bien éduqué et lui enseigner comment toucher vos mains sans y planter les dents.

La délicatesse, la douceur d'une anesse bien éduquée, en vidéo

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×