Longe N°2 : Faire Avancer un âne

Marcher « En Avant » en main

Nous avons vu précédemment comment habituer un âne à porter un licol, puis comment le sensibiliser à la longe. Nous lui avons appris à tourner en rond en cédant sa tête sans forcer.

Et maintenant, nous aimerions bien avancer tout droit « En Avant »

  • Depuis que notre âne est arrivé, nous avons passé bien du temps dans son pré. Nous nous sommes accroupis à quelques distances et nous avons profité de sa curiosité qui l'a poussé à venir vers nous. Si à ce moment là, nous avons eu la bonne idée de placer un mot de vocabulaire comme « Viens, en avant …. » il y a toutes les chances qu'il soit déjà familiarisé avec cette invitation à avancer.
  • Nous avons aussi profité de le suivre chaque fois qu'il avançait à l'étape, sensibilisation à la longe, et de même, lui dire à chaque pas « En avant » ...Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c'est bien en avant !!!

Pour avancer

  • Nous allons nous placer sur un de ses côtés à hauteur de son épaule, la longe en main, sans traction, souple et détendue.
  • Puis nous allons nous déplacer vers l'avant mais en diagonale sur un côté de manière à imprimer un déplacement et attirer son regard.
  • En principe il devrait avancer. Au début, même si c'est un pas, c'est un progrès … donc récompenses et félicitations.
  • Ensuite on va se déplacer, la même chose en diagonale, de l'autre côté et ainsi de suite
  • Bien bien bien récompenser à chaque déplacement.
  • On fait comme cela, quelques zigzags et s'il avance bien, on y va pour la ligne droite.

Et s'il ne veut pas avancer ?

Maintenant, imaginons que votre âne décide de faire du surplace et oui, ça arrive !

Le faire avancer avec une aide

  • Vous pouvez aussi vous faire aider. Votre complice se place à l'arrière de l'âne et donne des petites impulsions sur la croupe de votre âne.
  •  Même principe, il ne s'agit pas de pousser avec force, mais vraiment de donner des petites poussettes successives.

Si vous êtes tout seul

  • Avec la même procédure que ci-dessus, vous allez en plus exercer de légères tractions sur la longe, poignet ferme et décidé mais surtout sans tirer avec force, vraiment des tractions successives.
  • Dès qu'il avance, lâcher toute traction et féliciter le avec fougue.

Ca ne fonctionne quand même pas

  • Vous pouvez fabriquer une aide avec deux longes réunies et nouées en leurs extrémités.
  • Chaque mousqueton est accroché aux anneaux de chaque côté du licol.
  • Vous passez la longe derrière les fesses de l'âne et la coinçant sous la queue.
  • Vous revenez à l'avant de l'âne et empoignez les longes.
  • En exerçant des petites tractions en avant, vous donnerez en même temps des impulsions depuis l'arrière.

Autres solutions

  • Vous pouvez aussi prendre une longue longe de 5 ou 10 m et vous placez au bout de la distance en vous accroupissant. Toujours bien dire « En avant » à la seconde même de la mise en mouvement de l'âne ...et féliciter.
  • Autre petit truc, pas très académique je vous le concède, mais qui a beaucoup amusé les miens et qui m'a permis de leur apprendre à trotter et galoper : la légendaire carotte. Une ficelle, la carotte ou autre friandise facile à nouer à la ficelle, vous vous mette en avant de l'âne, « l'appât » traine par terre quand vous avancez et l'âne se met en mouvement. Une fois qu'il aura compris que dès qu'il avance, il a félicitation et récompense, vous pourrez vite abandonner la carotte fuyante.
  • Pour le trot et le galop, une fois l'âne en déplacement vous accélérez le pas, l'âne va faire de même, dès qu'il trotte, vous dites « Trotte » OUiiiiiiiiiiiiiiii c'est bien …. galop, idem. A force de répétition, de félicitations et de récompenses, il va mémoriser le mot avec l'action.
Comme toujours, une étape à la fois. On se retient de vouloir aller trop vite

Je sais, je sais, c'est tentant, on a tous envie, au début que les choses aillent vite, de leur apprendre plein de choses. Croyez moi, plus vous prenez le temps, plus vous confirmer chaque apprentissage, plus vous approfondissez l'étape actuelle, plus vous gagnerez du temps dans le futur et sa confiance absolue.

 

Pour ceux qui les rentrent le soir : Un bon moyen de faire avancer un âne en longe

Plus il y a un intérêt à la clé, plus votre âne va avancer avec motivation, du positif toujours et encore du positif.

  • Le soir, pour l'instant, ils ont compris qu'en rentrant, ils ont leur foin. Donc ils reviennent tous seuls quand vous les appeler.
  • Le matin, ils vous attendent avec impatience pour retourner au pré et l'on va profiter de cette grosse envie. C'est bien là, la meilleure des motivations.
  • Tous les matins et même si le pré est à quelques pas, on va leur mettre licol et longe et direction le pré, récompense en arrivant au pré, puis récompense suprême en les lâchant. Il sera peut-être nécessaire de procéder comme expliquer ci-dessus les deux trois premières fois, mais en principe, ils comprennent très vite leurs avantages !
  • Ensuite, vous ferez la même chose à l'heure du retour. Sachant que c'est l'heure du foin, ils vous suivront sans sourciller. Toujours bien bien ponctuer leurs pas de « En Avant » Ouiiiiiiiiiii c'est bien en avant, et récompense en arrivant au box avant le foin.

Et maintenant qu'il est confiant de nous suivre en longe, qu'il accepte une certaine tension, traction sur la longe, nous allons pouvoir lui apprendre à rester tranquille, à l'attache !

 

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×