Licol, comment habituer un âne à mettre son licol

Habituer un âne à mettre un licol.

  • Voilà, la "Confiance" est établie entre vous et vôtre âne. Il est temps de commencer son éducation.
  • Vous êtes passé par la rubrique " Apprentissage ",
  • C'est le moment de commencer par le premier apprentissage d'un âne bien éduqué : le licol

 

Je précise bien, je parle du licol et uniquement du licol. La longe est un autre apprentissage.

Il est important de toujours bien décomposer les différentes étapes

 

Pour apprendre une nouveauté à un âne, il ne faut jamais être pressé. Plus on veut aller vite, plus on perd de temps.

Quelque soit son âge, l’âne peut apprendre, il faut tenir compte de

  • Tout le vécu de l’âne
  • Et être conscient qu’un éventuelle mauvaise expérience pourra être longue à rattraper

Mais dans tous les cas, l’apprentissage et les résultats que l’on obtient d’un âne, dépendent

  • De la confiance réciproque ânes - humains.

 Il convient peut-être d’attendre lorsque l’on vient d’adopter un âne

 1ère Etape

Dans un premier temps, on oublie l'idée de lui mettre le licol

La première chose à faire

  • Laisser le licol négligemment suspendu pas loin de la vue de l’âne
  • Qu’il ait la possibilité de le sentir
  • Et de le toucher, de le prendre dans la bouche.

Sous surveillance bien sur, de manière déjà à observer ses réactions et aussi surtout qu’il ne se blesse pas.

S’il a vraiment de la crainte….pour une raison x ou y peu importe

  • Poser le licol par terre
  • Et mettre de la nourriture tout autour et au milieu.
Ne rien forcer, il va y aller de lui-même, il faut juste lui laisser le temps dont il a besoin

L’étape de l’observation passée

  • On peut prendre le licol en main
  • Et le lui présenter, jamais de face….mais en l’abordant par le côté
  • Et en lui faisant sentir tranquillement

 

Si l’on ne sent pas de réticence de sa part

  • On le lui passe tranquillement sur le corps tout en lui parlant et en le caressant.
  • On remonte vers sa tête 
  • En se plaçant à sa gauche
  • On le lui présente vers sa bouche prêt à le mettre, toujours en lui parlant tranquillement et calmement et  des grattouilles sur l'encolure.
  • On peut aussi avoir une rondelle de carotte dans la main qui est sous la bouche, au moment de passer le licol par les naseaux, occupé et rassuré d'avoir quelque chose à manger, il s'occupera moins de la suite de l'opération accrochage du licol.

Bien choisir le licol.

  • Un licol qui s'ouvre complètement avec une boucle qui se croche à des œillets réglables.
  • Les ânes ont de grandes oreilles, s'il faut commencer à les leur plier pour mettre le licol, mieux vaut abandonner tout de suite
  • Ou pire encore batailler avec les boucles coulissantes qui ne coulissent jamais correctement !!! (image de droite, cliquez dessus pour agrandir)

 

Modèle de base réglable à oeillets

 

Modèle à eviter à boucle coulissante

La taille du licol

  • Pour les ânons et les ânes miniatures, il faut regarder dans les tailles mini shetland
  • Tout petit petit, s'il est né chez vous et dans l'idée de le désensibilisé aussi vite que possible à avoir quelque chose sur le nez : j'avais employé un "halti pour chien" !
  • Pour des ânons de petites tailles adultes, 90 à 110 cm : taille N° 1 ou taille Cob
  • Pour les plus grands : les tailles poneys conviennent en général.

Si vous avez gardé le vieux licol de votre âne, celui avec lequel il est arrivé

  • Et que celui-ci est associé à des mauvais souvenirs de sa vie passée
  • Alors achetez  en un nouveau.
Repartir sur de nouvelles bases saines, reprogrammer des images de confiance, des odeurs actuelles

Le licol = positif = plaisir

Comme pour tout, la motivation de l'âne est

  • Son plaisir
  • Son confort

Pour rendre le licol agréable

  • Lui donner à manger soit  quelques rondelles de carotte, soit sa gamelle de son, soit sa ration de foin.
  • Dès le repas terminé, lui enlever le licol.

La durée des séances

  • Faire des petites séances courtes, 5-10 minutes maxi. au début
  • Mieux vaut en faire plus souvent que trop longues.
  • Les étapes expliquées ci-dessus peuvent s'étaler sur plusieurs jours.
Il est important d'écouter, d'observer les réactions de l'animal et de sentir le BON moment pour lui mettre le licol. Inutile de chercher à forcer

Très rapidement il va associer la mise du licol à un moment agréable et accourir dès qu’il vous verra avec.

Nous sommes bien d'accord qu'à ce stade, tout s'est passé en totale liberté sans essayer de l'attacher ou de le retenir avec le licol.

Ne jamais laisser un âne au pré avec son licol……sans surveillance.

  • Il risque de s’accrocher à des branches, à la clôture
  • De se coincer un postérieur en se grattant.

Recommandation

Il est très probable que les ânons manipulés et mis en confiance dès leur naissance par leurs éleveurs

  • Vont accepter le licol sans problème
  • Et n’auront probablement pas besoin de toutes les étapes

Cependant, ce qui a été appris ailleurs

  • dans un autre environnement
  • Avec d'autres personnes

Peut être remis en question

  • Dans son nouvel environnement
  • Avec de nouvelles personnalités
  • Et un vocabulaire différent.
Reprendre les apprentissages du début, comme s'ils n'avaient jamais été mis en place, est une bonne chose pour la relation de confiance

 Avant de passer à l'apprentissage suivant, répéter celui-ci jusqu'à ce qu'il soit pleinement acquis.

Le cerveau a besoin d'un certain nombre de répétitions pour maîtriser une nouveauté. Il est donc normal que certains  jours il régresse et que d'autres jours il avance avec facilité.

Exemples d'une séance de désensibilisation au licol en vidéo

Petit travail en liberté avec Klafouty (cliquer sur le lien)

  • Klafouty est maintenant habituée à me suivre en liberté
  • Je l'aide en l'accompagnant, une main sous la bouche et l'autre main derrière les oreilles.
  • Sur mon avant bras, je tiens simplement et naturellement le licol sans m'en occuper.
  • Je l'invite, de la voix, du geste à me suivre tout en la suivant à reculon dans son mouvement en lui donnant de légères impulsions avec mes mains ou l'inclinaison de mon corps.
  • Déconcentrée par le réglage de ma caméra, je perds  le contact avec Klafouty, qui bloque.
  • Sans forcer je m'accroupis et la laisse revenir à moi.
  • Une fois près de moi, je lui propose le contact en me penchant vers elle.
  • Puis lui faire une gratouille en commençant par le bas de l'encolure pour remonter vers la tête.
  • Récompense suprême qui va aussi marquer la fin de l'exercice, la rondelle de carotte. A noter que j'ai abandonné le licol par terre, sans en faire plus cas que cela pour rendre la chose normale dans son environnement.

Mettre le licol

Suite logique de l'exercice précédent

  • La prise de contact se fait de nouveau accroupie
  • Je laisse Klafouty venir à moi
  • Je lui montre le licol et comme elle ne marque aucune retenue
  • Je me lève tranquillement et la laisse le sentir
  • Je lui passe le licol sur l'encolure, sur le corps
  • Puis reviens à sa tête pour le lui mettre
  • Je prépare le licol par dessous sa bouche et je prépare une carotte
  • Au moment de passer le licol autour de ses naseaux, je lui donne la rondelle de carotte
  • Occupée à la déguster, elle reporte son attention dessus et me laisse fermer le licol.
  • Séance de gratouilles, pendant laquelle je tiens la longe accrochée au licol sans rien en faire mais avec juste une légère tension.

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×