Promenade avec un âne : le départ

Quelle en est la motivation ?

La motivation en version humaine.

  • Aller faire un pique-nique en lui déléguant le portage de vos affaires
  • Vous faire du bien en marchant en bonne compagnie
  • Profiter d'un moment de nature loin de la ville
  • Évacuer le stress de votre quotidien
  • Etc ...

La motivation en version Âne

Aucune de vos motivations humaines n'est une motivation pour votre âne

Dans la nature, les seules raisons qui pousse un animal à changer de lieu sont :

  • C'est fuir un endroit devenu dangereux pour le groupe
  • Trouver un nouveau pré pour fournir l'alimentation au groupeSi vous partez en faisant une boucle sans pause casse croûte, il ne va pas comprendre pourquoi il revient au point de départ et risque de freiner à la porte de pré.Et si vous le laissez brouter tout en marchant le long du chemin, vous n'allez jamais avancer.
Pourtant la perspective d'herboriser ailleurs que dans son pré est la plus formidable motivation pour faire comprendre à un âne, l'intérêt de nos balades humaines !

Alors comment faire ?

  • Il va donc falloir trouver un arrangement qui convienne aux deux partis.

Le compromis

  • Ce que j'ai appris aux miens et qui fonctionne vraiment bien.
  • En marchant, il est interdit de brouter tout seul
  • Par contre, je me baisse pour leur cueillir des dents de lion (pissenlit), de l'herbe, des branches et « C'est moi qui donne » et je le dis
  • S'il fait mine de vouloir brouter, je retiens la longe, je dis « NON » , On fait « Stop »
  • Je me baisse pour ramasser en disant « Tu attends », je le retiens pour qu'il reste sur place
  • Et en lui donnant la poignée, je dis « C'est moi qui donne »Ils comprennent très rapidement en plus, qu'ils peuvent profiter de manger sans même avoir besoin de se baisser pour ramasser. Doivent juste se dire que les humains sans des êtres bien spéciaux.

La Pause Casse-Croûte

Et puis pour qu'il y ait un réel intérêt à la balade et que la prochaine fois qu'il vous voit prendre son licol, il va venir l'enfiler direct et vous attendre au portail.

C'est THE "Jackpot" de la balade
  • Il faut prévoir la pause Casse-Croûte
  • Repérer des coins vraiment sympas avec des plantes bien « meilleures » que dans son pré
  • Ce qui est plus que simple, parce que c'est bien connu, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin.
  • Et accorder lui un bon ¼ d'heure de dégustation ...avec quelques bonnes grattouilles sur l'encolure version grattes grattes ânes.

Le retour

Arrivé dans un lieu rempli d'herbe, est, en soi une bonne raison à son déplacementDans son esprit c'est aussi la finalité d'un changement de pré, il n'a donc aucune bonne raison de repartir de ce lieu et pourtant il vous faut rentrer !Les premières fois seront difficiles, il faudra vous montrer convainquant.Prévoyez une petit réserve de dent de lion (ou ce qu'il aime) pour le re-démarrage.

  • Avec poigne, lui relever la tête en position prêt à partir, lui donner une feuille de dent de lion
  • Lui faire faire un petit tour sur lui-même, une récompense
  • Et hop, « En avant » et dans notre mouvement on démarre
  • S'il a avancé après 4-5 mètres, on lui donne quelques feuilles de dent de lion
  • S'il n'a pas avancé et qu'il cherche à brouter
  • On lui relève la tête en disant « NON » maintenant on y va
  • On le re-fait tourner sur lui-même
  • Et hop « En avant » et dans notre mouvement, on démarre
  • Récompense dès qu'il s'est mis en marche
  • On recommence autant de fois que nécessaire avec le plus grand calme.
Inutile de s'ennerver, il est en train d'apprendre que la promenade comporte, une part d'obligation mais auss une part de plaisir et qu'il y tout avantage à vous suivre.

Vos prochaines sorties dépendent de votre comportement à chacune de vos balades.

L'avantage de rentrer

Il était dans un pré magnifique, il vous a suivi pour rentrer mais qu'est ce qui l'attend une fois de retour ?

S'il n'y a rien d'intéressant qui l'attend au retour, pourquoi rentrerait-il ?

Prévoyez quelque chose qu'il aime par dessus tout !

  • Ca peut-être une séance de brossage
  • Ou simplement de bonnes grattouilles version gratte-gratte âne
  • Un bon seau de rondelles de carottes (pommes) avec une poignée de son
  • Son filet avec du bon foin
  • Une partie de son pré avec de la bonne herbe
  • Etc …

Mais ne l'ennuyer pas avec

  • Une longue séance de curage de pieds à l'attache
  • De brossage si c'est ce qu'il déteste
  • Continuer à vouloir lui faire faire des exercices de maniabilité
  • Le renvoyer dans son pré sans grattouille, ni récompense

La longueur de la balade

Le principe de base de notre travail éducatif est de lui donner envie de recommencer, de refaire les choses.Imaginez que vous êtes plutôt "canapé - chips" et que votre conjoint vous propose une balade de 4 heures !!! Aurez-vous envie d'y retourner la prochaine fois alors que les courbatures sont encore présentes dans vos souvenirs.

Alors allez-y progressivement en commençant par de courtes balades

  • Vous le familiarisez avec l'extérieur en toute sécurité puisque vous serez proche de ses références olfactives et auditives de son environnement
  • Et vous travaillerez en douceur sa masse musculaire, ligaments et tendons pour de meilleures performances futures
  • C'est d'autant plus important que votre âne est tout jeune, ou au contraire âgé et plutôt casanier
Mieux vaut une courte balade de 10 à 15 minutes remplie de plaisir et de réussite, qu'une longue balade fastidieuse pleine d'obligation et débouchant sur des courbatures.
  • Progressivement et avec un entrainement régulier et continu, vous ralongerez la longueur et la durée de vos sorties.
  • Si vous faites une pause hivernale, pensez à reprendre en douceur.

Avant de partir pour votre première balade, avez-vous lu "Promenade : l'avant"

 

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×