Mon âne botte, que faire ?

  • Mon âne me botte, il rue quand je m'approche, il me fait peur, que dois-je faire ?

Je vous invite à lire "Ruer, ruades, coups de pieds" , rubrique dans laquelle j'explique les différentes raisons qui pousse un âne à donner des coups de pieds.

Botter, donner des coups de pieds, est un des moyen de défense de l'âne. S'il s'en sert contre nous, c'est que la confiance est encore à travailler. En tant qu'humain responsable d'un animal, nous avons le devoir d'être leurs protecteurs, de nous montrer rassurants. Tant qu'il cherche à botter quand nous sommes autour de lui, c'est que nous ne sommes pas encore arrivés à lui expliquer nos intentions amicales. C'est à nous de redoubler d'attention, de surveiller notre comportement, nos messages non verbaux pour le mettre en confiance.

Certains animaux malmenés pendant une période de leur vie, d'anciens propriétaires mal informés, auront développé une appréhension telle de l'humain, qu'il faudra infiniment de temps, pour qu'un jour (peut-être) ils reprennent confiance en Vous. Attention, il se peut que vous soyez le seul en qui il aura jamais confiance dans sa vie. Toute autre personne entrant dans sa pâture sera apparentée à l'espèce humaine avec tout ce qu'elle comporte comme danger pour lui !!! et même s'il ne vous botte plus Vous, il continuera à vouloir botter les autres.

Si notre approche engendre une défense de sa part et une perte de confiance, c'est que nous sommes directement en cause et avec l'héritage de son passé.  C'est à nous humain d'entendre le message envoyé par l'âne, de lui reconnaître son droit de protection, de le respecter en tenant compte de son message de peur et en changeant notre approche, notre comportement pour être encore plus rassurant(e) dans nos intentions.
C'est pourquoi je suis contre le fait de taper en retour. Cela confirmerait son impression que nous sommes un danger et détruirait toute chance de mise en place de confiance réciproque. Taper est à l'opposé d'un comportement rassurant. J'ai souvent entendu : "oui mais entre eux, ils s'envoient des coups de pieds" alors on fait comme eux ... et bien non, c'est mal connaître les ânes que de penser celà. Un âne tient un autre à distance avec ses pieds, ce n'est en aucun cas, une technique de remise en place.

Lui parler d'une voix basse, douce, sans changement d'intonations,  rassurante. Toujours avertir de notre arrivée, avec le même mot "Je suis là", "C'est moi". Anticiper et observer quels sont ses signaux d'avertissement annonciateurs d'un éventuel coup de pied.

Renforcer par des récompenses toutes les fois, où il aura averti d'un possible coups de pied mais renoncé à l'idée. C'est que petit à petit ça vient, que nous nous montrons de plus en plus rassurant. Le féliciter, le conforte dans le bon sens, le rassure toujours plus dans le comportement à tenir. Chaque progrès est une victoire, mais chacune de nos erreurs peut tout fracasser en une seule seconde. Rien n'est jamais acquis.

  • Si il y a eu avertissements et que le coups de pied part quand même

C'est qu'il  a une bonne raison. Attention à n'avoir aucune réaction brusque qui viendrait anéantir toutes les semaines de renforcement et de mise en confiance. J'en connais, qui sur un reflexe de peur ou de douleur, on lâché une bonne claque et qui l'on regretté pendant des mois. Quand on a un âne, le risque de prendre un coups de pied fait partie du lot.

Se montrer rassurant, c'est aussi être ferme et réagir. Mais de la bonne manière. Un âne qui vient de vous botter, a certes une bonne raison de le faire, mais c'est à vous de lui expliquer qu'il n'a aucune raison de le faire contre  vous. Le rassurer, c'est aussi le cadrer, lui apprendre vos règles.

Immédiatement pendant qu'il cherche à vous botter, vous l'empoignez sur le dos "Prise sur le dos" et/ou à la base d'une oreille, et vous vous arrangez pour vous gonfler un maximum, vous faire aussi imposant(e) que possible (aucun besoin d'être champion de catch, ni de peser 110kg, j'en ai eu fait que 50kg) et vous le faites tourner sur lui-même jusqu'à ce que vous sentiez un relâchement de sa part. Vous pouvez vous appuyer de tout votre poids sur/contre son encolure, plus vous êtes en contact, plus c'est vous qui contrôler le mouvement.

C'est de cette manière qu'un âne apprend à un autre, les "bonnes manières" pour être inclus dans un troupeau et l'amène respecter la hiérarchie en place. Etre rassurant(e), c'est parler leur langage, c'est leur être accessible avec leurs codes.

Taper un âne, c'est lui apprendre à vous craindre et à se défendre

Réagir à la manière âne, c'est le cadrer et lui apprendre le bon comportement, c'est lui apprendre ce que vous attendez de lui, c'est lui dire que vous le comprenez et tout ça, contribue à le rassurer et à conforter votre position d'individu sur lequel il peut compter dans toutes les circonstances.

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×