Il embarque en longe ?

Un truc tout simple et peu coûteux pour mieux contrôler son âne en longe.

Souvent quand ils sont encore jeunes, et parfois même après, ils cherchent à attraper leur longe, à nous la retirer des mains, histoire de prendre le contrôle de la balade et faire, un peu, comme ils l'entendent.

C'est aussi une technique qui permet d'avoir une meilleure prise, tenue de la longe, inspirée de l'idée des licols éducatifs portugais.

Etape N° 1 :

La longe est accrochée à l'anneau central du licol.

On passe l'extrémité de la longe dans la boucle de l'un des côtés du licol, comme sur la photo. Si vous préférez tenir votre animal en étant sur à gauche sa gauche, cette étape commence donc dans la boucle de droite.

 

Etape N° 2 :

Puis on fait passer la longe par dessus le chanfrein pour venir la passer par la boucle du côté opposé.

  

Etape N° 3 :

On ajuste la longe sur le chanfrein, en vérifiant bien que la peau ne soit ni cisaillée, ni pincée par la longe ou le licol.

 

Etape N° 4 :

Voilà, prêt à partir en balade.

Cette technique permet de mieux contrôler les mouvements de la tête, d'avoir plus de poigne sans pour autant user de force, en cas de tentative de prise de pouvoir directionnel de la part de l'âne et ça l'empêche de prendre la longe dans la bouche.

 

Pour un âne qui cherche juste à prendre sa longe en bouche, sans essayer d'embarquer mais juste par amusement, l'étape N° 1 est souvent suffisante.

Il est cependant important d'avoir à l'esprit

  • Qu'il ne s'agit pas d'user de force,
  • De s'accrocher à la longe avec l'utopique pensée de pouvoir contrôler une bête aussi lourde.
  • Tout rapport de force est voué à l'échec avec un âne.

Tout comme l'idée du "Halti" pour chien, il est indispensable de mettre en place une bonne éducation de marche en longe.

Cette manière permet

  • De mieux accompagner
  • Guider la tête,
  • L'encolure d'un âne "difficile" qui cherche une limite  
  •  Sans avoir besoin de recourir à une quelconque traction
  • L'âne va ressentir notre possibilité de "serrer" la longe si nécessaire, nous sentir sûrs et décidés.
Une poigne de fer, dans un gant de velours.

Attention de toujours avoir des gestes mesurés quand le licol passe sur le chanfrein, JAMAIS DE COUP SEC qui pourrait avoir des conséquences dramatiques avec fractures des os.

Autre possibilité

  • La préparation est identique à celle-ci
  • Une fois votre petit arrangement exécuté, faites passer le licol en dessous de la lèvre inférieure

Dans les cas d'un âne qui peine à relever la tête et pique du nez au sol

©Alm-Âne-Ach 2006-2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×